Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
Soutenez le Secours populaire
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)

A lire...
Des blagues sur le FN et Le Pen (166)
Samedi 24/11 11:37 - Incognito
Appel à Témoignages : MAI 1968 (90)
Dimanche 09/11 15:38 - Hilly Biss
Légalisation du Cannabis (76)
Samedi 05/02 16:53 - Incognito
[Caricature Mahomet] La liberté d'expression s'installera sur mon blog ! (49)
Dimanche 06/11 19:07 - Melissa
30 avril 2005 : la révolution ! (43)
Samedi 24/02 07:18 - libera

Recherche

Archive : tous les articles

Index des rubriques

Les derniers articles...
Février 2008 : 1 article
Novembre 2006 : 3 articles
Octobre 2006 : 1 article
Septembre 2006 : 6 articles
Août 2006 : 4 articles
Juin 2006 : 5 articles
Mai 2006 : 4 articles
Avril 2006 : 5 articles
Mars 2006 : 7 articles
Février 2006 : 5 articles
Janvier 2006 : 8 articles
Décembre 2005 : 6 articles

Ailleurs sur Joueb.com

Une petite visite

Blog de Skippyremi http://skippyremi.joueb.com

Chomâge : Je t’aime, moi non plus !
 

Quelle nouvelle ! le taux de chômage descend sous la barre des 9% !

Quelle annonce ! Redonner confiance aux français en leur montrant que le gouvernement arrive à faire baisser le chômage…Et pourtant, en y réfléchissant bien, 9%, c’est le chômage tel qu’il se trouvait en 2002 aux élections. Pas de quoi s’en vanter donc ! La droite a mis 4 ans pour réussir à faire augmenter puis baisser le chômage. Seul fait du gouvernement libéral ? Vous y croyez ? Personnellement, non.

 

Comment expliquer alors ces chiffres ?

Observons un peu les chiffres de l’Insee (dont les données sont toujours sujettes à discussions)

 

Lorsque le gouvernement Raffarin prend le pays en main le taux de chômage est de 8,9%. La première chose est la suppression des emplois aidés. Bilan au bout d’un an ? Le chômage augmente de 0,8 points pour s’afficher à 9,7% et 9,9%. Le choc du refus constitutionnel contraint le chef de l’Etat à changer de gouvernement. C’est le début de l’ère De Villepin. Il va réhabiliter les emplois aidés ! Fin 2005, le taux de chômage s’affiche à 9,8%.

 

Viens ensuite le temps de l’éloge des mesures phares ! Le CNE ! Chaque mois, une journée est consacrée pour montrer la baisse du taux de chômage pour s’afficher fin août à 8,9%.

 

Soyons logiques. Les décisions politiques ne sont pas les seules responsables de cette baisse ! Mais c’est toujours bien pratique de voir le chômage diminué sous son mandat.

Rappelons pourtant en 2003 ce qu’annonçait Raffarin…Des départs massifs en retraite sont à prévoir, il faut donc se cotiser…

Si il y a des départs en retraites, ces postes occupés doivent être remplacés….pas tous. Mais une bonne partie. N’est-ce donc pas cette bonne partie qui contribue aujourd’hui à faire baisser le chômage ? Les départs en retraite vont se compter en quelques millions jusqu’en 2008. La réaction sensée d’un gouvernement serait alors de veiller à ce que tous les départs en retraites soient bien remplacés - et notamment dans l’Education Nationale où le nombre de baby-boomers soixante-huitards est souvent mis en avant – et assurés. Et le gouvernement ne doit pas en profiter justement pour tenter de créer une main d’œuvre bon marché sous prétexte que le chômage est là. C’est Faux ! Le chômage s’efface. Offrons des emplois stables et bien payés ! Le pays n’en ressortira que plus fort ! La précarité est là aussi derrière le chômage. Et c’est cette précarité qu’il convient de soigner afin de transformer ces travailleurs précaires en employés qualifiés. L’ouvrier qui enchaîne une dizaine d’interim’ de suite doit attirer le regard des pouvoirs publics afin de favoriser son accession à un poste stable. Une sécurité de l’emploi permet l’accroissement du crédit à la consommation dont l’usage ne peut être que bon pour une économie comme la France. Le pouvoir d’achat se verra tirer par le haut. Et la solidarité qui s’y apparente permettra de faire des rentrées d’argent dans les caisses de l’Etat pour offrir par exemple un service public de meilleure qualité et se consacrer à la dette relative de la France (qui pourrait diminué de 50% indépendamment de toute décisions politiques en fonction de l’inflation).

 

 

 

Les élections générales de 2007 approchent et la question de l’emploi sera peut-être au cœur de la campagne qui s’annonce déjà très hypocrite. Evitons de faire croire aux français qu’un chèque de 300€ va faciliter la location d’un appartement pour les étudiants. Des mesures concrètes et réalistes sont attendues. Des mesurettes pour le retour d’une jupette dans l’actualité ? A suivre

Ecrit par Skipp', le Jeudi 31 Août 2006, 15:09 dans la rubrique "@ctualité".