Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
Soutenez le Secours populaire
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)

A lire...
Des blagues sur le FN et Le Pen (166)
Samedi 24/11 11:37 - Incognito
Appel à Témoignages : MAI 1968 (90)
Dimanche 09/11 15:38 - Hilly Biss
Légalisation du Cannabis (76)
Samedi 05/02 16:53 - Incognito
[Caricature Mahomet] La liberté d'expression s'installera sur mon blog ! (49)
Dimanche 06/11 19:07 - Melissa
30 avril 2005 : la révolution ! (43)
Samedi 24/02 07:18 - libera

Recherche

Archive : tous les articles

Index des rubriques

Les derniers articles...
Février 2008 : 1 article
Novembre 2006 : 3 articles
Octobre 2006 : 1 article
Septembre 2006 : 6 articles
Août 2006 : 4 articles
Juin 2006 : 5 articles
Mai 2006 : 4 articles
Avril 2006 : 5 articles
Mars 2006 : 7 articles
Février 2006 : 5 articles
Janvier 2006 : 8 articles
Décembre 2005 : 6 articles

Ailleurs sur Joueb.com

Une petite visite

Blog de Skippyremi http://skippyremi.joueb.com

Crève
--> En haut...

Enfoiré de friqués plein aux as

‘Vec ton costard brossé, la classe

La classe, l’élite de la nation

Semblable au roi des cons

Comme le disait l’ami Brassens

Bourgeois peinard, tu vas crever, mince !

Petit bourgeois peinard, tu vas crever !

 

Crève, Crève, Crève

Le Peuple ne fut que ta dernière menace

Crève, Crève, Crève

 

L’Apocalypse aux portes de l’Europe,

Sonne le glas de ta mort, salope,

Ton pouvoir ne t’apportera pas de quoi te soigner

Les corbeaux viendront te bouffer

Et de tes entrailles pourries, ils en crèveront.

 

Crève, Crève, Crève

Le Peuple ne fut que ta dernière menace

Crève, Crève, Crève

 

Tu as tiré sur les opprimés,

Tu as fusillé les oubliés

Tu as Expulsés les Sans-papiers

Prends garde, les corbeaux te viennent

Le peuple est sauvé par cette peste naissante

 

Crève, Crève, Crève

Le Peuple ne fut que ta dernière menace

Crève, Crève, Crève

 

Tel Oran bloqué par Camus,

Ton palais verra les grands cocus

De ce monde agoniser ; Leur destiné était annoncé

Mais toi, insecte vivant tu mourras le dernier

Les oiseaux ne sont qu’un signe du destin

 

Crève, Crève, Crève

Le Peuple ne fut que ta dernière menace

Crève, Crève, Crève

Les oiseaux de la mort te feront souffrir

Tu seras le dernier, mais tu vas saigner

 

Crève, Crève, Crève

Le Peuple ne fut que ta dernière menace

Crève, Crève, Crève

Ecrit par Skipp', le Mercredi 13 Septembre 2006, 16:20 dans la rubrique "Mes Textes".